AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS RECHERCHONS DES PERSONNES INTERESSÉS PAR LE POST D'ADMIN, CONTACTEZ NOUS PAR MP!!

Partagez | 
 

 THIS CAR NEARLY PACKS AS MUCH HEAT AS I DO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: THIS CAR NEARLY PACKS AS MUCH HEAT AS I DO   Sam 17 Mar - 18:25


Citation :







C'est un grognement qui m'a tiré du sommeil. J'ai mal partout alors j'ouvre un oeil pour me rendre compte que je suis pas chez moi. Je suis allongé sur un matelas à même le sol. Le genre de matelas crade comme c'est pas permis à croire que des centaines de junkie sont passés par là avant moi. Sauf que je suis pas un junkie. Le grognement venait d'un sale type qui à dormi à quelques mètre de moi. On suffoque ici c'est pas possible. Les fenêtres on étés condamnées, le distributeur d'air conditionné fait le même bruit qu'une mobilette en fin de vie: elle marche pas et il fait 50 degrés, j'ai les cheveux et le tshirt collé. L'air est opaque a cause de la fumée de clopes qui ne s'évacue nulle part. Bref, je suis dans la merde bien loin de la Villa et de ma chambre avec sol en marbre où j'aurais du me réveiller. Au loin j'entend les sirènes de police et les beats de hip hop que crachent les cadillac. Ca me rémène bien des années plus tôt quand j'habitais à brooklin et que le seul passage d'un de ces véhicule toute vitres baissées faisaient exploser les alarmes de sécurité des voiture garées sur le coté de la route.

Je me lève et je me dirige vers le mec que je termine de réveiller à coup de pied dans le ventre. Il ne grogne plus, il hurle presque comme un boeuf à l'agonie "what the fuck is wrong wit' ya man ?" qu'est-ce qui vas pas ?! Je vais te dire moi ce qu'il vas pas:

"Lève ton cul. Tout de suite. On est où la ?"
"Dans un squat abandonné, j'ai mes bons plans..."
"Tes...bons plan ? Je crèche nulle part en dessous de 3 étoiles et tu me colle sur un matelas souillé de pisse et de sang, FUCK YOU et tes bons plans, comment ont a attéri ici ?
"T'as la mémoire courte"
"Toi aussi tu as la mémoire courte, je suis le fils du patron la prochaine fois que tu me manque de respect c'est dans les couilles que je te savate"
"Hier soir ça s'est pas passé comme prévu"

Hier soir, je travaillais. Mon père m'avait donné deux noms. Le nom de deux mecs à buter. Je les connaissait pas, j'ai jamais eu l'envie de les connaitre. Deux noms, deux balles, mais comme un seul coup de feu BAM. deux coups de 9mm automatiques tirés simultanément. Si je vivais en France mon surnom aurait put être "OM". Droit au but. Ensuite, ce mec aurait du me ramener au bercail en toute sécurité.

La mafia ca tourne comme une entreprise, chacun son poste. Lui, il est "chauffeur": on lui file une bonne voiture et son job c'est de faire le taxi en quelques sorte, pendant qu'on est en mission. Je me souviens maintenant, on lui avait donné ma voiture. Ma voiture. Et ce connard l'a abandonné dans un coin de la ville parce-qu'il a pas été foutu de semer les mecs qui nous suivaient, et on a couru jusqu'ici pour qu'on puisse s'y cacher. Salope de merde...

"T'es viré, ton cash tu fais une croix dessus et dorénavant tu te contentera de conduire des tracteur dans une ferme au texas. Et estime toi heureux que ce soit moi qui te remercie, je te conseille de décamper vite fait avant que Franckie envoie ses rottweiler bouffer ce qu'il te reste de burnes. mais on vas chercher ma caisse avant"
"Je sais pas si c'est une bonne idée ? Elle a été trafiqué mec c'est pour ça qu'on a été pris en chasse et qu'on a pas put se débarrasser des mecs."
"Trafiquée comment ?"
"Un GPS un truc comme ça, faut faire gaffe mec..."
"Arrête de m'appeler mec je suis pas ta pote connasse."

Bref. Il insinuait qu'il y avait une taupe chez nous qui avait trafiqué ma voiture pour que les types en face puissent me repérer à la trace et me faire la peau. La situation est assez grave mais le plus important, c'était d'aller faire vérifier la voiture pour voir ce qu'on trouvais dans le moteur qui avait rien à foutre là. C'est comme ça qu'après un coup de téléphone, et un passage à la villa pour me décrasser de ma nuit passée dans ce trou à rats, je me suis retrouvé dans un garage pour y trouver une une meuf. Une parmi les meilleurs il parait. J'ai rien contre les filles, au contraire je les aimes bien. de 11 à 16 ans. Au dessus de 16 ans j'ai du mal à rester poli.



"C'est pour la Spirra garée là bas. C'est une voiture Coréenne, comme toi. Je sais pas si ça me réconforte, quand je te vois je suis sceptique mais on m'a dit que tu serais la meilleure pour découvrir à quoi on l'a dopée. Montre moi ce que vous avez sous le capot ok ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: THIS CAR NEARLY PACKS AS MUCH HEAT AS I DO   Dim 18 Mar - 20:37


Citation :




Ce fut les grognements des deux rottweilers de la princesse qui l'a sortirent de son sommeil profond, elle-même grognait en ouvrant les yeux. La climatisation était en panne et la chaleur étouffante faisait qu'elle était encore plus endormi qu'à son habitude. La jeune coréenne soupira longuement tout en se redressant, pendant que ses deux clebs montaient sur son lit, elle les foudroya du regard avant de leur lancer une savate dans la gueule. Les gémissements de ses chiens l'agaçaient certainement encore plus que leurs grognements, mais là n'était pas la question. Boxer blanc et débardeur blanc, la jeune fille se leva, allant jusqu'à la cuisine où elle ouvrit la fenêtre pour se faire un peu d'air, attrapant une clope dans son paquet de Gitane, elle l'a posa entre ses lèvres avant d'appuyer sur son répondeur, laissant une vague de messages sans importances venir jusqu'à ses oreilles. Un type qu'elle avait rencontrée en boite, une fille qui lui demandait si elle avait lu son cv - alors qu'elle l'avait brûlée le jour même- et le pire de tout, celui qui lui donnait des pustules avant même d'ouvrir la bouche : son géniteur. Ce n'est pas qu'elle ne l'aimait pas, seulement ce vieux bougre avait épousé une salope du coin et foutu son fils à la tête du clan, alors que pour la princesse cette place revenait à son frère biologique et pas à une pièce rapportée. Elle n'attendit même pas la fin du message, elle l'effaça sans chercher à comprendre ce qu'il voulait lui dire. De toute façon, elle devait passer le voir dans la soirée, ça pouvait attendre. Elle passa sa main dans ses cheveux avant de poser ses fesses sur sa cuisine et de s'allumer sa sucette cancéreuse -histoire de bien griller ses poumons jusqu'au jour où elle crachera du sang-, passant sa tête par la fenêtre, la petite coréenne profitait de ce calme plat. Son quartier était un quartier qu'on pouvait qualifier de merdique à souhait, si on le comparait à son château de marbre où elle vivait il y a peu de temps avec papa et maman. Cependant, ce même quartier était luxueux comparé aux bleds merdiques de cette ville, ce genre de bidonvilles où les jeunes se serraient la pince de façon à ce que les autres se sentent un peu plus exclus. Chacun sa merde dirait-elle sans aucun compassion, sans cœur, sans âme. Elle toisait le gosse qui jouait en bas de chez elle, dans sa tête, elle s'imaginait balancer ses chiens sur le gamin pour le punir de faire cogner son ballon contre sa véranda. « -Hey gueule de singe, vire de là où je te préviens je lâche mes chiens sur ta face de rat et ta mère pourra plus te reconnaître, ce qui en soi : Serait un avantage pour ta vie future le môme. » Hurlait-elle par sa fenêtre, acide et nonchalante, elle ferma la fenêtre avant d'écraser sa clope dans l'évier. Elle soupira longuement en se frottant la nuque, cette journée venait à peine de commencer et elle n'avait qu'une envie : Suivre le chemin de sa mère et se bourrer d'antidépresseurs pour s'endormir à tout jamais. La mécanicienne, ouvrit son frigo, elle attrapa deux gros bouts de viande : de la viande de cheval. Qu'elle balança dans la gamelle de ses chiens. Ébouriffant ses cheveux, elle alla prendre une bonne douche, une fois propre, elle enfila un short en jean, un débardeurs propres, une tripotés de bracelets, sa bague de pouce et elle noua sa toison dans une queue de chevale. Un petit coup de parfum et de maquillage, sans pour autant ressembler à Bozo le clown et elle était enfin prête.

Elle fit signe à ses clebs de grimper dans sa ford mustang 1967 et elle sauta au volant, en route pour une bonne journée de boulot, le seul moment de la journée où elle pouvait se vider la tête et ça, c'était bien quelque chose d'assez rare. Une fois arrivée, elle ouvrit la boutique, musique d'ambiance typiquement coréenne et ouais, on est fière de ses origines ou on ne l'est pas et la princesse était fière d'être coréenne de pure souche. Elle s'installa à son bureau, pieds sur ce dernier et portable en main. Ses clebs étaient allongés comme deux grosses larves à ses pieds, ils appréciaient tout autant qu'elle, les joies de la climatisation. Ouais, mais dans cette foutue ville, le calme était trop demandé et lorsque ses deux chiens se mirent à grogner devant un client, Soo Mee posa son portable sur son bureau avant de poser ses pieds au sol, sans pour autant prendre la peine de se lever ou quoi que ce soit d'autre. "C'est pour la Spirra garée là bas. C'est une voiture Coréenne, comme toi. Je sais pas si ça me réconforte, quand je te vois je suis sceptique mais on m'a dit que tu serais la meilleure pour découvrir à quoi on l'a dopée. Montre moi ce que vous avez sous le capot ok ?" La coréenne détailla le jeune homme de haut en bas sans aucune timidité ou forme de politesse, elle souriait en coin avant de pencher sa tête sur le côté pour jeter un coup d’œil en direction de la voiture. Ouais, belle caisse. Normal Coréenne. D'un air totalement blasé et détaché, la jeune fille se leva en silence pour aller jusqu'à la voiture, faisant le tour de la belle, elle ouvrit la porte conducteur pour se mettre au volant. « -File les clefs. » Lançait-elle sans aucun tact, lorsqu'elle attrapa les clefs, elle mit le contact, appuyant plusieurs fois sur la pédale d'accélération. Peu convaincu, elle sortit de la bagnole avant de lever le capot et de pencher sa tête à l'intérieur, pendant de longues minutes, elle garda le nez dans le moteur avant de refermer le capot de la jolie et de poser ses fesses dessus entre-croisant ses jambes. « -Bon, je ne vais pas passer par quatre chemins, ta caisse c'est encore pire qu'une caisse de flic, déjà t'as un mouchard à l'intérieur et t'es plaquette de freins sont foutus de chez foutus, bref celui/celle qui avait ta caisse elle/il voulait ta peau. » La coréenne haussa les épaules en frappant de la paume de la main sur la taule de la voiture et elle ajouta d'un air faussement compatissante. « -Je suis certaine qu'en fouinant un peu plus je peux trouver un peu plus intéressant, laisse-là moi quelques jours et je te la rends comme neuve. Entre coréenne on va être ami. » Une pointe de sarcasme mêlé à de la fierté, elle se redressa posant ses mains sur ses hanches en se plantant devant le brun aux yeux azurs. « -Sinon, tu m'as pas l'air d'un petit merdeux dans un gang, et on ne veut pas la peau des gens sans raison. C'est assez intriguant. » La jeune femme attrapa son paquet de clope, profitant d'une brise minime de vent pour lâcher ses cheveux et se fumer une bonne clope mine de rien.



Revenir en haut Aller en bas
 

THIS CAR NEARLY PACKS AS MUCH HEAT AS I DO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» my heart was blinded by you. (r)
» Fifa 13 : Ultimate team
» Resident Evil: Operation Raccoon City
» Draft Packs are coming pour TdF et AN
» Motisma-C / Rotom-H
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CALIFORNIA LOVE :: 
SOMEWHERE OVER THE RAINBOW
 :: rps en hiatus
-