AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS RECHERCHONS DES PERSONNES INTERESSÉS PAR LE POST D'ADMIN, CONTACTEZ NOUS PAR MP!!

Partagez | 
 

 LOUA ∏ NAKED LUNCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:17


Loua Dyrn
" Je me rend à la foudre, où nos putain sont des anges. On veut croire aux révoltes des dieux, quand Satan se fait passer pour l’un d’eux. À clouer nos « salopes » sur les murs du silence ! À en croire la gammée, cette gamme naît d’une putain d’ignorance ! "

Je me nomme Loua Dyrn, je suis né dans ce charnier ci, il y a 22 ans. Je suis amerloc' pure souche frelatée, je possède donc du sang de bâtard qui coule dans mes veines. Heureusement pour moi, je suis tarifé, par mon mac' par dit et pour l’instant cette situation me convient pour le mieux. Même si ce n’est pas simple tous les jours, je suis une putain, je suis de ce fait très épanoui, je ne vais donc pas m’en plaindre. Les gens disent que je ressemble à Sid Ellisdon; je ne vois pas très bien qui il peut être, mais une chose est sûre, il doit être franchement pas gâté par la nature.


Dernière édition par Loua Dyrn le Sam 15 Oct - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:18






8 ANS
Tout le monde se tait, stupeur et horreur mêlées semblent rendre les humains muets. On me fixe, on ne me lâche pas du regard. Et je ne comprend pas. Ai-je fais quelque chose de mal ? Ma copine, Marissa, a une main qui lui couvre la bouche, comme si un cri était là retenu de justesse. D'autres amis du centre, les yeux écarquillés, se mettent à chuchoter en se poussant du coude. Ils me balancent leurs yeux à la figure comme des phares de bagnoles pour emprisonner un lapin, attendent vraisemblablement une réaction. De ma part ? Pourtant je suis simplement tombé. C'est pas comme si je venais d'encore casser un carreau avec la balle de basket, non ? Un pansement et ça ira mieux. De tout façon je ne sens rien. “ Loua, t-ton bras ! ” Je tourne vivement la tête vers la surveillante qui accourt dans notre direction. Mon bras ? Intrigué par son air et son intonation paniquée je jète alors un coup d'oeil à celui-ci. Du sang, partout, et un drôle de truc blanc, comme un morceau de bois flotté mais en plus brillant, dépasse des chairs déchiquetées. “ Oh putain… ” Je ne comprend pas. Ça ne peux pas être mon bras. Non ça ne peux vraiment pas être mon bras. Il doit y avoir une erreur, une illusion d'optique. Peut-être un tour de passe-passe avec l'ombre et le soleil… Je ne sens rien. Je ne sens rien.du.tout. Murmurant l'étonnante constatation, la jeune femme qui venait de s'agenouiller à ma hauteur m'inspecte et me répond que cela doit être le choc. Sûrement oui… Le choc. Pourtant même dans la voiture qui m'a emmenée aux urgences, même dans la salle d'examen de l'hôpital : je ne ressentais pas le plus petit frémissement douloureux. Opération, broche, plâtre, j'ai eu droit à la totale. Une fracture ouverte bien spectaculaire comme l'ont désignée les médecins. Ils me disaient tous que j'étais courageux, que je ne pleurais pas mais que je ne devais pas hésiter à dire si jamais mal. “ Je ne sens rien de rien monsieur. ” C'est la troisième infirmière à qui je répondis cela qui finit par se poser des questions. Elle alla chercher un docteur et ils me firent ensuite passer pleins d'examens. Le diagnostic tomba rapidement : insensibilité génital à la douleur. J'ai trouvé ça cool. Puis, ça me chuchotait un détail, même intangible, sur ces parents que je n'avais pas connus.

14 ANS
J'entasse les quelques affaires constituant mes biens dans un sac de fortune. Plastique estampillé supermarché du coin. Je souffle comme un boeuf enragé. C'est totalement injuste que ça se passe comme ça. Installé chez cette famille de policier depuis bientôt deux ans, je me fais virer pour un paquet de clope volé. Ils ont jamais dut vivre dans les rues ceux là, pour sûre. Trop occupés à courser les psychopathes pour connaitre quoi que se soit au règlement des pavés. Les cigarettes ça équivaut à de la monnaie. Surtout contre la paix et la tranquillité, d'ailleurs… Enfin bref. Bouclant les hanses de mon sac d'un geste brusque, je le balance sur mon épaule et sort en faisant claquer chacune des portes que je passe. La maison est déserte de toute vie, seul reste le père, implacable. “ Tu as bien nettoyé, tout, qu'il ne reste pas trace de ton passage ici ? ” J'ai le poings qui se contracte à peine sur le plastique impersonnel du supermarché, la force de l'habitude. Ce refrain, qu'on m'a déjà servi des tas et des tas de fois : comme si jamais tu n'étais passé par ici. En somme, comme si je n'avais jamais existé nul part. Un dossier, plus fin que de papier à cigarette, est entreposé dans un énième monticule de ses semblables sur le bureau d'une assistance social débordée. Ou pas trop investie, ça dépend du point de vue. Et c'est tout. Anonyme dans la mesure du parcage à animaux déguisé en orphelinat. J'acquiesce finalement me décidant à bouger, à me tirer de cette maison qui n'aura comme toujours était qu'un vague lieu de passage. On tourne la page. Le paternel s'écarte et me laisse passer, pas d'aurevoir ni de bon courage. On n'offre pas ses voeux sincères au fumier qu'on vire de chez soi. C'est comme ça. “ Alors, papa, on me file pas un coup d'adieu ? Histoire de rester dans la tradition du flic et du branleur de quartier... J'dirai que j'me suis fait ça en skate, puis je ressens rien, pourquoi se priver ? Tu pourras calmer ma dangeureusité comme ça. ” On dit dangerosité, abrutie, me vomi-t-il a la tronche avant de claquer sa porte. Sa colère transparait dans son geste, mais il n'osera pas, dans ces conditions, laisser éclater sa hargne. Trop dangereux pour sa reput' de flicard, de chevalier de la justice. Couille molle surtout ouai. “ FUCK YOU BATARD DE POULET ! ” L'insulte balancée je me carapate sans demander mon reste, explosant un de leurs immondes nains de jardins avant de sauter sur mon skate. roulette escape.

22 ANS
Les années passent, ces conasses, elles ne me laissent aucune chance. Pas le temps de changer son futur. Il est déjà là. Un gâteau dégueulasse devant les yeux, des putains toutes plus adorables et détruites les une que les autres autours de moi, je reste boudeur. Je veux pas d'anniversaire. J'veux qu'on me laisse tranquille. Prendre mon skate, aller me péter un truc et faire peur aux passants en marchant avec une cheville de traviole sans une grimace de douleur. Ouai voilà. Je veux des cadeaux de malades, des trucs chers et inutiles ou alors j'exige qu'on me laisse me tirer à toutes jambes. Ça ne me parait pas si compliqué, merde. Et comme je suis ni bien élévé ni élevé tout court, je repousse ledit gâteau tout pourri loin de ma bouche pas intéressée. “ C'est au caramel, j'au horreur du caramel p'tain ! ” Bien évidement personne ne me prend aux sérieux, ils se marrent tous en ramenant l'immondice culinaire sous mon nez déjà au bord de la nausée. C'est l'arrivé de Kaspar qui change la donne, qui sauve mon cul de branleur moins bien payé qu'un clandestin Ougandé. Y'a des clients qui ont demandé en expresse, mon derch' entre autre chose. C'est donc repartie. [...] retrouvant la chaleur encrassée de mon appartement je passe au dessus de plusieurs corps usés, endormis sur un entassement de vieux matelas et rejoins mon coin. Y balançant mes chaussures je vire le tee-shirt qui me colle à la peau, vive les température de la Californie, j'vous jure, et réussi à me frayer un chemin jusqu'à la kitchenette. Une part de gâteau m'attend, les 22 restent de bougie plantés dedans tels des drapeaux ayant perdu leur fiers tissus. Je m'autorise un sourire, personne pour le noter donc bon, et sortant un briquet je rallume les saloperies de cires. Après tout, je suis pas malheureux ici. J'ai trouvé un semblant de famille, tout du moins des gens qui me suivent depuis maintenant huit ans. Plus long que toutes les autres familles d'accueil que j'ai pus avoir. Me supporter autant d'années, je leur tire mon chapeau. “ Happy birthday trou d'balle... ” J'éteins les bougies entres mes doigts, sans les humidifier. J'essai d'imaginer une douleur, un tressaillement de chaleur désagréable qui parcourrait ma chair. Il n'y a rien. Par contre, je remarque soudain que mon jean est trempé. Encore oublier de mettre une alarme pour aller pisser. Merde. Faut que je lave ça avant d'aller me pieuter. Flemme, impitoyable que tu ais. Endless end...


Dernière édition par Loua Dyrn le Sam 15 Oct - 22:42, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:18






Devenir adulte n'est absolument pas une chose qui m'a plut. Exceptée la beuverie gracieusement offerte par ma famille le soir fatidique, je n'ai tiré de cette (putain) de majorité que des désavantages. Mais passons. J'adore écouter toute sorte de musique, je n'ai aucun racisme musical. Les bouquins qui s'accumulent un peu partout dans ma piaule quand à eux promettent que mon déménagement dans ceux semaines sera lourd. Très lourds. Fumeuse assumée, je déteste qu'on me dise que c'est mal de fumer. Moi ça me plait, point barre. À part ça je consomme toujours énormément de café, d'insomnies et de fou rire sur des sujets gras/vicieux/dégueulasses/graveleux. Mon humour déplacé, bien souvent répugnant et salasse, en a déjà fait fuir plus d'un… Sûrement préconçue pour les personnages tordus et sombres, je ne peux que reconnaitre qu'ici je me sens déjà comme chez moi. (ceci est un cri d'admiration étouffée, pardonnez l'auteur qui est un peu ronchon) Bon… Si j'vous file une clope vous m'aimerez quand même ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:24

    bienvenue I love you
    j'adore sid, il est vraiment canon

    ton gif! punaise il vient de quel dessin animé déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:25

siiid. J'le keaf, je l'avais presque oublié. Arrow
bienvenue en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:26

Mercii à vous deux :heart ouai Sid est vraiment canon
le giff vient de Dumbo (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:28

bon je connais pas vraiment sid je l'avoue Arrow
mais d'après ce que j'ai lu de ta fiche pour le moment, ton personnage promet d'être effectivement très très intéressant I love you j'ai hâte de voir ce que tu comptes faire et comment ça va évoluer

bienvenue parmi nous, bonne chance pour ta fiche, si tu as la moindre question n'hésite pas beau gosse :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 18:55



Merci Kiemens j'espère ne pas te décevoir alors
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 19:11

bienvenue I love you je ne connaissais pas Sid mais ton avatar est canon (le début de ton histoire m'a fait penser à une fille que je jouais qui avait la maladie des os de verre )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 19:13



merci Castiell j'adore Zippora pour ma part, je la trouve superbe. ( on peux dire que Loua à quasiment l'inverse des os de verres c'est vrai )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 20:55

Daladubz Ce groupe est tellement génial ♥️
Bienvenue parmi nous vil connard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Sam 15 Oct - 21:30



Oui ce groupe est génial je sais pas si je doit te dire merci dude, mais en tout cas t'es canon mon faux grand frère flicard :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Dim 16 Oct - 0:28

ta fiche était très très très agréable à lire, et très intéressante!
je te valide avec grand plaisir, tu as beaucoup de talent (et apparemment y'a moyen de négocier contre quelques clopes alors...)

amuses-toi bien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    Dim 16 Oct - 0:32



Oh bah merci beaucoup, j'suis super contente si la fiche et le personnage ont été appréciée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LOUA ∏ NAKED LUNCH    

Revenir en haut Aller en bas
 

LOUA ∏ NAKED LUNCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» NAKED (13/03 12h20)
» COMPLETELY NAKED ~ ft. syssoï
» ONE GIRL COMPLETLY NAKED~ ft. connor
» 05. The naked truth
» I feel naked ► 14/07 - 10:47
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CALIFORNIA LOVE :: 
SOMEWHERE OVER THE RAINBOW
 :: ancienne fiches
-