AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS RECHERCHONS DES PERSONNES INTERESSÉS PAR LE POST D'ADMIN, CONTACTEZ NOUS PAR MP!!

Partagez | 
 

 ∞ crazy vibes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajok Nyabireze

avatar

CRÉDITS : CRIPSOW.
BLAZE : jiwa, inculte powa.
VAGUES RIDÉES : 15


MessageSujet: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 14:00

ajok nyabireze

Bombing for peace is like fucking for virginity.

T'imagines, t'es là, tu fais à peine cinquante centimètres, avec ta peau toute gluante. Bah t'es pas beau, t'es qu'un gosse baveux, tu filerais la gerbe à n'importe qui. Pourtant, t'as tes parents limite en adoration devant c'te monstruosité. T'y crois toi? J'ai jamais capté pourquoi. Pourtant, ils étaient comme ça, mes vieux aussi. P't-être parce que j'étais leur première gosse. J'suis arrivée à l'heure, genre, le lendemain de ce qu'ils avaient dit, normale. Ils avaient bien eu le temps d'se préparer, pourtant, j'm'appelle Ajok... Ouais, sauf que c'en est pas une, de joke, ils plaisantaient pas. Bref. Deux années après, j'ai eu un p'tite soeur. Belle merde, ça, on a dû déménager, tout ça parce qu'on avait pas assez de fric pour payer une chambre de plus dans l'quartier. On s'est installé à Dogtown, dans une maison en carton, avec plus d'ordures chaque matin. L'extase. J'ai trimé là-bas jusqu'à y a trois ans, enfin libérée de c'te poubelle. Une année de coloc, pour les études, puis j'ai tout lâché, j'kiffais pas tellement le socio, j'préfère étudier les hommes, les mecs, les vrais, dans la rue. J'ai toujours été plus pratique qu'théorie, t'vois l'genre? Du coup, deux ans à Escobar Pound, ça forge, mais j'me fais du fric, facile, posé. Enfin, cool la vie, on s'fait pas chier avec l'amour, hein? Mais s'tu veux fumer un peu d'herbe, j'suis OP. En gros, ouais, j'suis célibataire, et alors? T'sais quoi, c'est pas parce que j'suis une fille que j'peux pas m'démerder toute seule, marre des mecs macho, f*ck. Si t'es pas content, t'passes ton chemin, voilà. J'm'attache pas, je crée pas des liens. C'est mieux, nan, quand tu deale? Marie-jeanne, mon amante. J'vends la meilleure de LA, sérieux, production exclusive, venue directement de Jamaïque, qui dit mieux? Ok, je revends juste, j'connais pas le fournisseur, je bosse pour les Mara, ce putain de gang. Je hais leur appartenir, mais c'était soit ça, soit j'me faisais descendre dans une ruelle. Tout ça parce que j'dealais pas pour eux. Une protection, ouais, ok, ça, c'est cool, mais j'veux pas rentrer plus loin dans leurs magouilles, j'me contente de la drogue, juré. J'sais qu'ils voudraient que je fasse plus, genre, bientôt, j'aurais pas le choix, mais en attendant, j'fais ce que je peux pour pas trop m'salir les mains.

كاليفورنيا البلطجية


je peux savoir ce que t'as foutu avec pauly au cribz hier? meuf, tout le monde parle de ça, c'est quoi ce délire?
«Wow, boy, doucement. C'est ton pote, c'Pauly? C'est qu'une putain de grande gueule, j'lui avais dit de se la fermer, mais il en est pas foutu, le mec, quoi. J'passais juste une soirée posée, tu vois, pas prise de tête et tout, avec la bande. Il a débarqué genre trop énervé, j'ai pas capté, tu vois. C'est pas mon pote, j'l'ai vu deux fois, un truc dans le style, j'le connais pas vraiment. Il est venu vers moi, il voulait de la cam, alors on est allé un peu plus loin. J'avais pas beaucoup sur moi, j'bossais pas hier soir, j'avais juste deux petits sachets perso. Mais t'sais bien comment c'est avec les Mara, on dit jamais non aux clients... Sauf que là, il avait pas une tune le mec. Puis, la deuxième règle, tu la connais, on fait pas l'avance. Alors, ok, il avait l'air franchement en manque, limite à faire une crise, mais c'est pas mon problème. J'lui dis tranquillement de dégager de là et de revenir quand il aurait du fric, de pas faire de problèmes tu vois. Alors il a voulu jouer les durs, il a cru que parce que j'étais une meuf, ce serait plus facile. Tu me connais, je supporte pas les mecs comme ça. J'lui ai juste montré comment ça se passait ici. J'm'en fous de ce que les gens ils peuvent penser, c'mec c'est une ordure, drogué jusqu'à l'os, un vrai porc. Le pire, c'est que limite il me proposait de me payer en nature. Non, mais tu vois la gueule à Pauly? Il avait craqué, il fait genre c'est lui la victime là, il l'avait bien cherché, c'est tout. Alors j'en ai rien à battre si ça sale gueule est un peu égratignée, avoues qu'il était pas déjà gâté le pauvre mec, un peu plus un peu moins, j'ai envie de dire, vous allez pas m'faire chier avec ça. J'vais leur apprendre à me respecter, aux bouseux.»

rejoins-moi au lac aux alentours de 10 heures
Dix heures? Il abuse qu'elle se dit Ajok. Aux alentours, ça veut dire qu'faudrait qu'elle y soit à 9h30, soit dans une petite demi-heure. Hum. Elle répond, un sms, deux lettres. OK. Faut pas qu'il commence à croire qu'elle va rappliquer en moins de deux, chaque fois qu'il la siffle. Elle prend quand même pas le risque de pas être là s'il a vraiment besoin d'elle, ce soir. Ouais, on sait jamais qu'elle dit, mais au fond, si elle y va, c'est pas juste parce qu'elle a une dette envers lui et qu'elle doit être là si jamais il a un 'blème, c'est qu'elle l'aime bien. Sauf que ça, Ajok, jamais elle l'avouera, ça, encore moins à lui. Alors, elle prend sa caisse et elle roule jusqu'au lac. Sa vieille bagnole rouillée, avec la peinture rouge qui s'écaille, ternie par la poussière. Quand elle sort, elle prend son air blasé et elle marche nonchalamment jusqu'à lui, en soufflant. Qu'il comprenne bien que ça la faisait plus chier qu'autre chose, de se ramener là, alors qu'c'est en début de soirée qu'elle gagne le plus, il le sait bien, lui. Et là, elle a du stock à écouler, trop même. « Qu'est-ce que j'peux faire pour toi, Tobey? » Elle se planta à quelques mètres de lui, histoire de renforcer l'impression qu'elle avait pas envie de rester. Sauf que quand elle ment, elle peut pas s'empêcher d'en faire trois tonnes, alors là, elle avait plutôt l'air de la fille qui dit non avec la tête, mais oui avec les yeux. « Baby girl, t'es en avance. » Il la faisait chier à jamais répondre à ses questions. Et puis, son sourire en coin, elle supportait pas. Il abusait, carrément, là, avec ce surnom ridicule. Ajok, elle détestait tout ça, mais lui, il la faisait craquer. Avec une petite moue mi-blasée, mi-amusée, elle s'assit à côté de lui, dans l'herbe, au bord du lac et commença à rouler sa clope. « Alors, ça se passe comment avec les Maras? » Depuis qu'il l'avait trouvé abandonnée, quasiment dans une ruelle sombre, il lui posait toujours cette question. C'est lui, Tobey, qui l'avait retrouvé après son viol de bienvenue. C'est lui qui l'avait traîné jusqu'à son appartement, quelques rues plus loin. Il faisait pas partie des Mara, mais il connaissait le genre de gars qu'c'était, alors il l'avait gardé pour la nuit. Bon, là, vous avez l'image de Tobey la plus pure qu'il soit, mais il est pas clean, loin de là. Lui aussi, il trempe dans des trafics pas nets, sauf qu'il a jamais voulu en parler à Ajok, elle sait pas pour quel gang il bosse ou même c'qu'il fait vraiment, mais elle sent que c'est rien de légal. Elle lui a plusieurs fois posé la question, mais jamais il a répondu. « J'dois écouler un gros stock de coke avant la fin d'la semaine, mais sinon, tout va pour le mieux. J'suppose que tu m'as pas appelé pour qu'on parle de ça, sinon, t'sais bien que j'te l'aurais dit par sms, qu'ça aurait rien changé. Alors quoi? » Sérieusement, elle avait pas de temps à perdre ici. Ok, elle était contente de l'voir, mais fallait qu'il accouche. Niveau patience, y a pas pire qu'elle. « J'suis dans la merde, Ajok. Ils veulent ma peau, pour de bon cette fois. J'ai foiré, grave, genre pire que jamais. J'avais jamais fait une connerie comme ça, mais ils veulent pas m'écouter, ils s'en branlent, de mes explications, ils veulent ma tête, empaillée, pour suspendre dans leur salon. J'suis fini. » Et là, si elle avait pu dire un truc, ça aurait été merde. Elle avait promis de lui rendre la pareille et d'l'aider un jour, sauf que là, elle savait pas contre quoi elle allait devoir le protéger. Elle avait qu'une parole, elle allait pas revenir dessus. Alors, elle l'a fait monté dans sa caisse et elle l'a planqué chez elle, en attendant d'y voir plus clair. Sauf que ça, elle sait qu'elle va l'regretter.

toi qui fais partie de la mara? t'as sucé combien de queues pour ça?
Ajok, elle marchait tranquillement dans la rue, toute seule. Y avait personne d'être, il commençait à faire nuit et on disait à tous les gosses de pas traîner dans le coin, paraît que c'était mal fréquenté. Elle, elle avait jamais eu de vrais problèmes ici, enfin pas plus qu'ailleurs en tout cas. Mais au final, elle faisait partie des Mara, elle contribuait peut-être à la mauvaise fréquentation du quartier. C'était un angle selon lequel elle n'avait jamais vu les choses. Bref. Des pas la suivait, puis une voix se fit entendre. « Hé! Toi qui fais partie de la mara? t'as sucé combien de queues pour ça? » Elle se stoppa net, les yeux grands ouverts. Au bout de quelques secondes, elle se retourna vers le gars qui l'avait interpellée. Un gamin, il devait avoir à peine 16 piges, à tout casser. Qu'est-ce qu'il venait lui chercher les embrouilles. Sauf que sa question, elle y est pas restée indifférente. Les images ont recommencé à défiler dans son esprit, les images de ce jour où ils étaient venus la chercher. Ils étaient une petite bande, sept ou huit à l'attendre en bas de son immeuble. Ils l'ont emmené avec elle, à l'écart. D'abord, y en a deux qui sont venus lui causer, lui dire qu'elle devait intégrer les Mara, qu'ils avaient besoin d'une dealeuse. C'était plus pratique de la recruter elle, elle avait déjà des clients, elle connaissait le métier. En échange, elle aurait une marge un peu plus grande et de la meilleure qualité, en plus d'une protection et la chance d'appartenir à la Mara. Les Mara, ils sont connus dans le coin, on leur dit pas non, jamais, si on veut pas être retrouver bouffer par les vers dans un caniveau. Ils ont dit qu'ils la recontacteraient, qu'ils lui poseraient sa première fournée dans la semaine, mais que d'abord, fallait qu'elle aille avec les six autres. Une sorte de test qu'ils disaient, voire si elle méritait sa place à la Mara. Ils l'ont emmenée encore plus loin, ils étaient sept. Y en a un qui s'est planté au bout de la ruelle, une main sur son flingue. Les autres l'ont poussé plus au fond. Et là, elle a compris, qu'elle pourrait pas s'échapper. Seulement, c'était pire que tout ce qu'elle avait imaginé. Leur sourire aux lèvres, à tous, quand ils s'imaginaient ce qu'ils allaient lui faire, la manière dont ils se stimulaient avant de passer à l'acte. Jetée au sol, elle se laissa faire, elle n'hurla pas, elle se retenait du plus fort qu'elle pouvait, pour montrer qu'elle était capable d'endurer la souffrance. Elle ne voulait pas échouer, ce "test", comme ils disaient. Elle avait bien trop peur de ce qu'ils feraient dans le cas contraire. Ce qu'elle ne réussit pas à contrôler, c'est cette larme, qui roula le long de sa joue alors qu'elle serait les dents de toutes ses forces, faisant couler dans sa gorge, un maigre filet de sang, jaillissant de sa lèvre inférieure. Une minute de cauchemar pur, puis ils l'abandonnèrent là, à moitié nue, le corps endolori, meurtri, couvert de bleu, de griffures et autres plaies infligés par ces porcs frustrés. Elle s'était évanouie, son corps frêle n'était pas fait pour supporter le poids du désir inhumain de ces six hommes. Comment ce gosse osait-il lui rappelait ce souvenir atroce. Cette fois encore, une larme coula le long de sa joue, dans la noirceur de la rue vide. Elle avait une réputation à défendre, elle chassa les images de son esprit, elle avait appris à le faire au fil du temps, pour oublier, et elle sortit les griffes. « Pourquoi? Tu veux t'faire une place à la Mara? Rêve pas mec, t'aurais beau sucer toutes les queues des gars du gang qu'tu pourrais pas en faire partie. On prend pas les branleurs dans ton genre, tu vois. Quand ils choisissent un boy, faut un minimum de références... Ils veulent des mecs, des vrais. J'suis certaine qu'ils te prendraient même pas en tant que pute, désolée man, retente ta chance quand t'aura des couilles. »


pseudo / prénom hj; Amélie, pas connu sous le pseudo de jiwa.


Dernière édition par Ajok Nyabireze le Jeu 16 Aoû - 17:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lev Zariņš
I'm a loser baby so why don't you kill me? ▼
avatar

ÂGE : 23 ans
CRÉDITS : uc
AVATAR : Yuri Pleskin
BLAZE : June
VAGUES RIDÉES : 109


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 14:06

Ouh, je suis fan de l'avatar et du prenom ! Welcome :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juanito "Tinta" Alvarez

avatar

. : IT'S REALLY WACK.
ÂGE : vingt-neuf ans
QUARTIER HABITÉ : escobar pound - east venice

CRÉDITS : me & tumblr
AVATAR : yo momma.
BLAZE : da*svitania
VAGUES RIDÉES : 269


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 14:10

bienvenue sur le forum beautiful I love you j'adore ton pseudo, ça claque grave.
anyway, quand tu auras terminée la première partie de ta fiche, un membre du staff viendra te poser ta première question. bon courage et n'hésites pas à me contacter en cas de prob Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajok Nyabireze

avatar

CRÉDITS : CRIPSOW.
BLAZE : jiwa, inculte powa.
VAGUES RIDÉES : 15


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 14:30

Thanks les gars.
Yuuuuri, j'suis carrément in love de lui et puis, Juan, sexy boy quoi
Voilà, j'ai fini la première partie, v'pouvez envoyer la première question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelia N. Cortès

avatar

. :
JE SUIS ÉGOÏSTE, IMPATIENTE ET PEU SÛRE DE MOI.

ÂGE : Vingt-deux ans
QUARTIER HABITÉ : Escobar pound

CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
AVATAR : Anna Speckhart
BLAZE : HerSunshine.
VAGUES RIDÉES : 65


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 19:12

Pseudo + Avatar
Bienvenue ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajok Nyabireze

avatar

CRÉDITS : CRIPSOW.
BLAZE : jiwa, inculte powa.
VAGUES RIDÉES : 15


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 19:37

J'te retourne le compliment
Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Princess" Everett

avatar

. :
“ Please you could never compare to me. All these bitches is scared of me. I am who you couldn’t even dare to be. ”

ÂGE : l'âge à ton grand père
QUARTIER HABITÉ : Venice Beach → downtown

CRÉDITS : moi-même + tumblr
AVATAR : Tinashe K.
BLAZE : Babydoll mais ici , c'est Dweezy :)
VAGUES RIDÉES : 33


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Mer 15 Aoû - 23:44

Je confirme ton avatar est à tomber
Bienvenue meuf :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli Saari

avatar

VAGUES RIDÉES : 289


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 7:57

wow, voilà un personnage qui promet d'envoyer du lourd.
je suis comme ça fjorfkejljvejkvejmk.
je vais te poser ta première question, t'y répondras en mode freestyle, rp, comme tu le sens.


Citation :
je peux savoir ce que t'as foutu avec pauly au cribz hier? meuf, tout le monde parle de ça, c'est quoi ce délire?


التقويم الفلكي
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajok Nyabireze

avatar

CRÉDITS : CRIPSOW.
BLAZE : jiwa, inculte powa.
VAGUES RIDÉES : 15


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 10:03

Checked, la première question
Genre, si c'est pas assez long, vous m'dites. Et puis merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli Saari

avatar

VAGUES RIDÉES : 289


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 10:12

seconde question
(je te rappelle que tu peux y répondre sous forme de rp hein)


Citation :
rejoins-moi au lac aux alentours de 10 heures


التقويم الفلكي
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajok Nyabireze

avatar

CRÉDITS : CRIPSOW.
BLAZE : jiwa, inculte powa.
VAGUES RIDÉES : 15


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 13:33

C'est fait I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellow

avatar

ÂGE : 26 ANS
QUARTIER HABITÉ : VENICE BEACH, DOWNTOWN

BLAZE : RELLA
VAGUES RIDÉES : 854


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 13:57

je continue.

Citation :
toi qui fais partie de la mara? t'as sucé combien de queues pour ça?


البولي يوريثين
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsh Wallach

avatar

. :
Mā šāʾ Allāh

CRÉDITS : triton doré.
BLAZE : tagueule.
VAGUES RIDÉES : 555


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 14:23

le début est alléchant



(entre tes riens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 14:45

Bisha Wajs a écrit:
le début est alléchant
+1 attends-toi à ce que je vienne te demander un lien dés ta validation bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajok Nyabireze

avatar

CRÉDITS : CRIPSOW.
BLAZE : jiwa, inculte powa.
VAGUES RIDÉES : 15


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 16:31

C'est nettement plus cash, c'te troisième question.
Ravie qu'ça vous plaise pour le moment les filles
Avec plaisir pour le lien, belle gosse Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ari Rhodes

avatar

ÂGE : (PRESQUE) VINGT ANS.
QUARTIER HABITÉ : VENICE BEACH.

CRÉDITS : N-DIA.
AVATAR : MON KEN DÉGONFLÉ.
BLAZE : N-DIA.
VAGUES RIDÉES : 198


MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   Jeu 16 Aoû - 20:03

bordel, j'ai honte de ne passer sur cette fiche que maintenant. pardonne-moi petite chose précieuse. et c'est en lisant ta fiche que j'ai compris la prononciation du prénom. ouais, moi, je suis tellement bête que je le prononçais à la française. histoire de me foutre un peu plus la honte, tu sais.
en tout cas, je suis fan de ton personnage. de l'avatar, du pseudo, de tout. genre tout, tout. je ne peux que te valider. have fun sur calilove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ∞ crazy vibes   

Revenir en haut Aller en bas
 

∞ crazy vibes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» - Gallery of a crazy newbie -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CALIFORNIA LOVE :: 
I BET CALIFORNIA WISHING ON THESE STARS OF THE HEART
 :: on the road to los angeles :: nothing's gonna stop me now
-