AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS RECHERCHONS DES PERSONNES INTERESSÉS PAR LE POST D'ADMIN, CONTACTEZ NOUS PAR MP!!

Partagez | 
 

 ARI&ADELIA◮ So what we smoke weed, we're just having fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelia N. Cortès

avatar

. :
JE SUIS ÉGOÏSTE, IMPATIENTE ET PEU SÛRE DE MOI.

ÂGE : Vingt-deux ans
QUARTIER HABITÉ : Escobar pound

CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
AVATAR : Anna Speckhart
BLAZE : HerSunshine.
VAGUES RIDÉES : 65


MessageSujet: ARI&ADELIA◮ So what we smoke weed, we're just having fun   Ven 17 Aoû - 16:02


É a festa hoje à noite


Seule, je me baladais dans les rues de Venice Beach en ce vendredi après-midi. J'y vivais depuis quelques semaines seulement et c'est bien pour cela que je n'arrivais encore à me repérer dans cette si grande ville. Il était rare que je quitte Escobar pound pour autre chose que me rendre au centre ville, histoire de boire un coup ou de dealer. Il m'arrivait parfois même de regretter Lisbonne et ses petites rues toutes similaires. Pwa et cette chaleur insupportable, j'étais au bord de la crise de nerfs, toujours en train de me plaindre à la moindre occasion, il fallait vraiment que je trouve des points positifs à cette ville ! Donc, il y avait les clients certes, beaucoup plus nombreux qu'au Portugal... Et puis les gadjos. C'est vrai qu'ils étaient pas mal ici aussi, tous plus potables les uns que les autres. Mais bref, passons, j'avais bien d'autres choses en tête comme le fait de m'hydrater avant de tomber dans les vapes. J'entrais donc dans le seul bar que je connaissais et m'avançais jusqu'à comptoir où je pris place. Yo meu amor, tu me mettras un verre de vodka s'te plait ? En fait, tu peux même me laisser la bouteille... J'adressais un large sourire au barman qui commençait à me connaitre à force de passer puis, attendis qu'il me serve ma commande. Soupirant, je scrutais la salle du regard. C'est impossible de s'ennuyer autant dans une si grande ville, il fallait vraiment que je me fasse des connaissances.T'aurais pas des bons plans pour moi ? Putain qu'est-ce que je me fais chier quand je suis pas ici et puis, il me faut de nouveaux clients d'urgence. Repris-je en souriant de plus belle. Il s'apprêtait à me répondre quand un nouveau client fit son entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ari Rhodes

avatar

ÂGE : (PRESQUE) VINGT ANS.
QUARTIER HABITÉ : VENICE BEACH.

CRÉDITS : N-DIA.
AVATAR : MON KEN DÉGONFLÉ.
BLAZE : N-DIA.
VAGUES RIDÉES : 198


MessageSujet: Re: ARI&ADELIA◮ So what we smoke weed, we're just having fun   Sam 18 Aoû - 11:41

La symbiose était parfaite, ou presque. Le soleil, l’eau, la plage, l’océan. Le tableau semblait idyllique. A tout cela, ajoutes-y deux ou trois surfeurs, vaguant sur l’eau tels des êtres élémentaires. L’un est brun, les deux autres blonds. Parmi ces garçons aux cheveux couleur paille, l’un semble plus jeune que l’autre. Sûrement à cause de sa frêle corpulence. Tu ne détaches pas ton regard d’eux, peut-être de peur de louper une miette de ce somptueux spectacle. Puis, tu fermes les yeux un instant. Quelques secondes, quelques micro-minutes, pas plus. Erreur de ta part, certainement. Tu te mets alors à battre des cils rapidement. Une fois, deux fois, trois fois… sous tes yeux naïfs, le spectacle semblait n’avoir plus lieu. Sans le savoir, tu venais de tirer le rideau sur cette miraculeuse scène. Fut un temps où tu pensais que cela n’était qu’un innocent songe. Naïf que tu es. Chaque jour, ce paysage ocré offrait à bons nombres de personnes ce spectacle qu’ils semblaient contempler. Il y avait les admiratifs, puis les envieux. C’était le quotidien de cette plage, qui une fois la nuit arrivée n’était plus qu’inerte. Les trois surfeurs, les trois protagonistes de cette fantasmagorie, si vous préférez, marchèrent sur la plage, sous les yeux innocents (ou non) des jeunes filles. Parmi ces trois-là, Ari. Ariadne, mais personne ne l’appelle comme cela ici, même toi. Il est connu, à sa façon. Il n’a pourtant rien du petit gars populaire, il cherche juste à s’inventer une image. Image parfois faussée, erronée. Mais lui, il s’en fout de cela. Tant que ça plait aux autres, ça lui plait aussi. Telle est sa philosophie.

Il avait troqué sa combinaison pour une tenue plus anodine. Un tee-shirt troqué à l’un de ses soi-disant amis, ainsi qu’un short. Plus banal, tu meurs. Ari n’avait rien d’un étalon qui roulait des mécaniques, en apparence… ou plutôt tout dépendait de qui se trouvait face à lui. Subtile caméléon. Observe, puis agi. Telle est sa devise. En compagnie de ces deux joyeux lurons, comme si c’était lui le meneur, ils entrèrent dans un bar. Il n’avait qu’écouté les bonnes paroles prêchés par ses deux ‘amis’. Un brin naïf, semblerait-il. D’un geste quasi-sûr, il poussa la porte. Son regard balaya furtivement la pièce, la grande pièce qui plus est. Sourire en coin peint sur son visage, il entra. Un pas, puis deux, sûrement un troisième, et c’est à cet instant que ses petites prunelles céruléennes s’attardèrent sur la seule jeune femme du comptoir. Quelques mots échangés à ses compagnons, il se dirigea vers celle qui semblait avoir attiré son attention. « Tu d’vrais faire attention à toi. Il n’est pas bon de trainer seule, à cette heure de la journée. » lâcha-t-il dans un murmure à son oreille. Un large sourire s’esquissa alors sur ses lèvres. Sans même attendre un espoir de réponse de la part de la jeune fille, quelques mots s’échappèrent une nouvelle fois de sa bouche. « Allez, viens ! Je t’invite prendre un verre. ». Elle, c’était Adelia. Une fille qu’il avait rencontrée, il y a quelques semaines. Elle, c’était la petite nouvelle du coin, l’étrangère en quelque sorte. Il attrapa la main d’Ade, comme il la surnomme, et la tira vers lui. Sûrement pour la faire lever.
Sourire coincé entre les deux, il avança quelques mètres en compagnie de la portugaise. Tel un gentleman, il lui tira la chaise. En fait, ce n’était juste pour faire bonne apparence devant elle. Lui balancer un « vas-y pose ton cul sur cette chaise », ça n’avait tout de suite pas la même délicatesse. Assis l’un en face de l’autre. « Alors, qu’est-ce qu’t’es venue te perdre dans le coin ? » lui demanda-t-il.

[c'est un peu de la daube, tu m'excuseras. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelia N. Cortès

avatar

. :
JE SUIS ÉGOÏSTE, IMPATIENTE ET PEU SÛRE DE MOI.

ÂGE : Vingt-deux ans
QUARTIER HABITÉ : Escobar pound

CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
AVATAR : Anna Speckhart
BLAZE : HerSunshine.
VAGUES RIDÉES : 65


MessageSujet: Re: ARI&ADELIA◮ So what we smoke weed, we're just having fun   Sam 18 Aoû - 19:44

Je ne connaissais pas encore beaucoup de monde à Los Angeles, je me contentais donc de trainer dans les rues en solitaire. Rien ne pouvait m'arriver. C'est ce que je pensais, j'y croyais dur comme fer après tout ce que j'avais vécu à Lisbonne, où je n'étais en sécurité nulle part même dans mon propre appart'. Je savais ce qu'il se passait en Californie pourtant, les gangs, les meurtres, les "accidents", les trafics mais, je me sentais bien loin de tout cela. J'avais besoin d'adrénaline, besoin d'action et d'aventures pour continuer à vivre, exister tout simplement.

Je m'arrêtais au bar comme la plupart du temps car c'était le seul endroit qui m'était familier et le seul que je connaissais à Venice. Il y avait de la populasse, j'aurais pu me faire de nombreux clients mais, foutre le Bronx ici n'était pas ma priorité pour le moment. Le bouche à oreille marchait bien, si quelqu'un était intéressé, il n'avait qu'à venir à moi, c'était aussi simple que cela. Je bavardais avec le barman en finissant mon verre quand quelqu'un vint à me chuchoter à l'oreille. Un sourire se dessina sur mes lèvres suite à la remarque fait par cet inconnu. Je m'apprêtais à répondre tout en retournant pour découvrir qui se cacher derrière tant de sûreté. D'accord, j'étais une femme. D'accord, j'étais une babtou et on les appréciait pas tant que ça ici aux dernières nouvelles. Et après ? J'étais ici parce que je le désirais, je ne cherchais pas la merde, je me contentais de survivre et me défendre quand il le fallait. J'étais sur la défensive jusqu'à ce que mon regard croise cela d'Ari. Ok, de sa part, il ne fallait pas prendre la chose comme ça. Je me détendais donc tout en le suivant, m'asseyant quand il me tira ma chaise tout en le remerciant.J'ai voulu changer d'coin tu sais Escobar pound c'est cool mais... Je commence avoir le seum là... Je m'ennuie ! J'allais regretter le Portugal si les choses ne bougeaient pas. Je me penchais au dessus de la table en demandant à mon tour sans quitter mon sourire : Et toi alors ? Qu'est-ce que tu fous là à cette heure en sachant que tes keums t'attendent ? J'eus à peine fini ma phrase que je tournais la tête en direction du petit gang d'Ari. Je leur fis signe de la main par pure provocation. J'adorais faire chier le monde en fait !


(chut c'est top )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ARI&ADELIA◮ So what we smoke weed, we're just having fun   

Revenir en haut Aller en bas
 

ARI&ADELIA◮ So what we smoke weed, we're just having fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Weed Smoker
» Quête à Weed Land
» I smoke a cigarette and hush ▬ [ 29/05 - 21h35 ]
» ROLL ONE, SMOKE ONE ~ 13 MARS, 05H31
» I want smoke with you, please Can I? PV Hiroto Nokubura
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CALIFORNIA LOVE :: 
WHERE THE MOUTAINS MEET THE SEA
 :: skulduggery under the palm trees :: venice beach :: 
ZONE RESIDENTIELLE
 :: downtown
-