AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS RECHERCHONS DES PERSONNES INTERESSÉS PAR LE POST D'ADMIN, CONTACTEZ NOUS PAR MP!!

Partagez | 
 

 i walk up in the world and cut the lights off - naira.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 10:51

NAIRA ALMEIDA

❝ Now the owner of it has got a grudge against me for nothin'. Well fuck it, that motherfucker can get it too, fuck him then. ❞

Elle, elle s'appelle Naira Almeida. C'est une meuf plutôt sympa, mais faut pas trop la chercher. Elle aime bien la baston, mais c'pas la question. Elle vient d'Ecuador, à Guayaquil je crois et ses parents aussi. Elle a vingt-sept ans et j'ai entendu dire qu'elle était dans un gang avant, mais qu'ils ont eu des embrouilles avec les flics, alors la plupart se sont évaporés dans la nature et elle, elle se retrouve ici, maintenant tatoueuse. Elle vit à Dogtown, à Venice Beach. Elle est célibataire et semble pas vraiment être intéressée par fonder une vraie relation. Sinon, elle parle pas vraiment d'elle, encore moins de son passé et elle cerne plutôt facilement les gens, donc faut éviter de la faire chier, c'est franchement déconseillé.

كاليفورنيا البلطجية

T'AS PAS 100 DOLLS À ME PASSER GROSSE ?
Il est sérieux, lui ? Je me retourne vers lui, le dévisage de haut en bas. Je reconnais à ses yeux que c’est un camé qui doit plus avoir de thunes, parce qu’il a tout dépensé la dernière fois qu’il est allé en acheter. Ça me fait rire, intérieurement. Ou bien il a quelques petites dettes qu’il aimerait bien effacer, parce que c’est plutôt bête quand on a acheté et qu’on a dit : je te paierai la prochaine fois. Et que, bizarrement, on n’a toujours pas les moyens de payer la fois d’après. Au bout d’un moment, faut arrêter de prendre les gens pour des cons et la menace de se prendre une balle dans les couilles – ou la tête, ou les deux – commence à pointer le bout de son nez. « Non. » Gilipollas. Je lui souris, enfin, le sourire que j’affiche pratiquement tout le temps sur mon visage et qui veut dire : me fais pas chier, sinon je vais exploser ta face de merdeux sur le bitume. J’ai tendance à avoir une dent contre le monde entier, depuis qu’un bâtard à qui j’ai juste eu le temps de foutre une balle dans chacun de ses genoux avant de me tailler en vitesse d’Ecuador, nous a trahi. Ce fils de pute a balancé tout le gang - j'avais bien dit qu'il n'était pas digne de confiance -, simplement parce que les flics avaient des dossiers soi-disant lourds sur sa gueule. J’arrive pas à croire qu’un mec ait pu craquer devant si peu. Enfin bon, maintenant, il se retrouve peut-être à l’abri des emmerdes avec les autorités, mais il va avoir du mal à marcher. Et certainement que quelques membres restant lui ont déjà tiré une balle entre les deux yeux. « Allez quoi, fais pas ta radine, meuf, file-moi cent dolls. » Allez quoi et si t’arrêtais de quémander comme un chien qui veut un os, hein ? Je soupire, m’approchant doucement de lui, m’arrêtant à quelques centimètres de sa petite gueule. « Je vais être très gentille, tu vois, je suis une gonzesse patiente. Tu vas dégager calmement, sinon je te casse tes doigts un par un, résultats : tu pourras plus te pignoler, ni te rouler de joints et encore moins te faire des rails de coke pendant un bon petit moment. Alors tu prends quelle option, mon gros ? » Un sourire joueur se cale sur mes lèvres, parce que ouais, ça fait pas mal de temps que j’ai pas frappé quelqu’un et ça commence à me manquer. J’avais l’habitude de nous débarrasser de ceux qui en savaient un peu trop, des traitres et aussi des mecs qui ne payaient pas leurs dettes au gang. En gros, tuer est un peu comme une partie de plaisir à mon goût alors ça serait mieux pour lui qu'il dégage de mon chemin et vite. Il hésite, je le regarde dans les yeux, très sérieuse, mais un sourire malsain sur les lèvres. Il lève les mains en signe d’abandon, dommage, ça aurait vraiment été drôle s’il m’avait tenu tête un peu plus…

EL CHUCHO L'A BIEN FAIT, LUI, ALORS POURQUOI PAS TOI ?! APRÈS LA FIN DU GANG, IL EST ALLÉ AU SALVADOR CHEZ LES MARAS, TU SAIS TRÈS BIEN QU'ILS NOUS ACCUEILLENT COMME DES FRÈRES ET DES SŒURS, LES MARAS, ALORS QU'EST-CE QUE TU BRANLES À TE LA JOUER ARTISTE EN CALIFORNIE, PUTA ? C'EST TERMINÉ LE GANG POUR TOI ? LES PEROS, ÇA COMPTE PLUS ?
Puta ? Il pense qu’il s’adresse à qui comme ça ? Ce gamin de vingt piges pense qu’il peut me parler comme ça ? Encore heureux que ce soit un frère, sinon il se serait déjà mangé une balle dans le bide. El Chucho l’a bien fait ? Et alors ? J’suis rentrée dans le gang quand j’avais seize ans et il pense donc que je vais aller à Salvador me casser le cul à aller dans un autre gang ? Certes ami avec le nôtre, mais nan. Je ne suis pas ce genre-là, moi. Je me reconvertis pas. C’est un seul gang et rien qu’un seul, on ne change pas en cours de route. Peu importe ce qui se passe. S’il n’a pas compris ça, c’est qu’il a tout simplement rien compris. « La différence entre toi et moi, Fernandez, c’est que j’ai un code d’honneur. Tu veux faire comme quelques-uns et te casser dans un autre gang, mais je t’en prie, vas-y. Personne te retient. Et avec tout le respect que je peux avoir pour les Maras, ça ne me tente pas, cabrón. Toi, t’es qu’un petit con qui veut être dans un gang juste parce qu’il est en manque d’attention et qu’il cherche le respect à tout prix. » Je le fixe, énervée. Non, on ne me propose pas ce genre de conneries, pas à moi. Mon père était dans le gang avant même que ce petit Estevan ne porte des couches culottes, avant même que son père tringle sa mère pour la première fois, alors par pitié pour mes oreilles, qu’il se casse ailleurs avec ses propositions de merde. « Casse-toi à Salvador et arrête tes conneries. Tu crois quoi ? Que parce que t’étais dans un gang proche ils vont t’accueillir avec des roses et tout le bordel ? Redescends ! En cas de merde : tu seras le premier à y passer. Ils sont comme nous, d’abord les véritables frères, ensuite les autres. Ce que tu peux être con, toi, pour croire les conneries d’El Chucho. Je ne sais même pas comment il fait pour ne pas être encore mort celui-là, tellement il fout son nez partout. » Ouais, il m’a cassé les couilles, là. Et j’ai juste envie de m’énerver. Ça me manque d’être dans MON gang, avec MES frères, mais putain, jamais j’irai ailleurs. En plus de ça, qui il est lui pour me dire ça ? Qui il est pour me dire que ça ne compte plus ? Qu’est-ce qu’il a fait lui ? Il a tué deux, peut-être trois attardés mentaux avec le cerveau complètement vide à cause de la dope ? Grand garçon, c’est bien. Va essayer d’impressionner les gens plus loin. Ouais, si ça m’énerve tant, c’est aussi parce que je me fais toujours pas à l’idée que certains de mes frères, la plupart même, se retrouvent en taule à cause d’un seul enculé. Ça m’emmerde et me rappeler qu’il n’y a pas moyen que je puisse retourner chez moi, à Guayaquil, ça baise encore plus avec mon cerveau. « Maintenant, hermano, va voir ailleurs si j’y suis, tu veux ? Oh et je pense que le gang compte à mes yeux vingt fois plus qu’aux tiens, connard. Tu connais rien à la vie de groupe, toi. Va chez les Maras, amuse-toi bien et surtout, repointe pas ton cul chez moi si c’est pour me proposer ça. Je trahis pas mon gang, même s’il est mort à présent, j‘fais pas ça. N’empêche que si tu croises El Chucho, passe-lui le bonjour de ma part et demande-lui comment j’ai fait mes preuves à l’âge de seize ans pour entrer dans le gang, tu comprendras que je suis beaucoup plus capable que toi et qu’à côté, toi, t’es rien. D’ailleurs, tu faisais quoi dans le gang ? Les taches de base, alors putain de merde, hermano, reviens pas ici pour me traiter de pute par-dessus le marché, tu te fais honte à toi-même. »

VINCE A JURÉ QU'IL FERAIT TOUT POUR T'AVOIR. Y COMPRIS BUTER CHAQUE MEC QUI S'APPROCHERA DE TOI UN PEU TROP PRÈS. C'EST PAS QUE JE ME CHIE DESSUS, HEIN, MAIS TU LE CONNAIS, TU SAIS QU'IL LE FERA.
Vince a vachement de gueule, surtout. Il devrait arrêter de jurer pour un oui ou pour un non, parce qu’il en devient carrément chiant. Non seulement il m’emmerde à effrayer tous les mecs à qui je parle, mais en plus de ça, il est trop con pour pouvoir m’avoir à un moment ou à un autre. Con dans le sens où il se prend pour Dieu et le grand chef de rien du tout, bref, un idiot. « Putain, mais c’est quoi tous ces mecs qui ont pas de couilles, là, sérieux ? Vince ? Mais Vince, on s’en tape. Il est là ? Non, j'crois pas. On n’est pas mariés lui et moi, je suis pas sa meuf, encore moins sa copine et définitivement pas sa chose. Alors il peut aussi aller se faire enculer. Et toi, là, tu veux pas arrêter de faire la grosse tarlouze cinq minutes ? Tu te sens pas capable de te défendre devant le grand Vince ? Ridículo. » Le Vince, si je le croise, je vais lui expliquer clairement une fois de plus que non, jamais, il ne m’aura. Je n’appartiens à personne et encore moins à un connard de son genre. Il croit que toutes les gonzesses sont à ses pieds, si ce n’est pas mignon, ça. Sauf que moi, j’en ai rien à battre de sa face de cul. La dernière fois, il a eu le culot de me tâter le cul alors que je passais à côté de lui, le coup de genou qu’il s’est pris dans les couilles l’a calmé, en plus du poing au visage que j’lui ai mis par-dessus. Malheureusement, se prendre des coups a tendance à le rendre encore plus joueur et apparemment, plus je suis agressive avec lui, plus je lui plais. Un vrai casse-couilles quoi. « Non, mais c’est bon. Tu peux te casser, hein. Si tu veux rester là sans rien dire, parce que Vince est capable de venir te tuer, tu peux rentrer chez toi et te camoufler sous ta couverture, d’ailleurs attends, j’ai une idée, voir si demain t’es mort ou pas. » Je passe ma main sur sa nuque et approche mon visage du sien avant de poser mes lèvres sur les siennes, l’embrassant passionnément, juste pour voir la gueule qu’il tire maintenant, alors que je viens de reculer mon visage. « Et tu sais quoi ? J’ai entendu dire que Vince a envoyé des mecs qui me suivent partout, voir avec qui je me trouve. La dernière fois, un mec m’a pris la main, il s’est retrouvé avec la bite coupée le lendemain matin. Je pense que tu devrais quitter la ville, parce que là, t’es vraiment en danger. » Oui, je viens d’inventer le tout, juste pour voir ses yeux qui changent laissant place à une légère panique. Je ne comprends même pas comment Vince peut réussir à traumatiser tous ces gonzes, alors qu’honnêtement, il a beau avoir la gâchette facile, il ne va pas commencer à faire une tuerie sur tous les mecs qui me touchent. On connait le caractère possessif des mecs de mon pays, mais là, là, je ne lui appartiens pas. Le mec se lève et se taille en marchant rapidement. Il est sérieux ? Il m’a cru ? J'étais gentille, là, pourtant. Vince lui a mis un couteau sous la gorge la dernière fois qu’il l’a vu ? Putain, ce connard, si je le croise, je le déboite, même s’il aime ça.


pseudo / prénom hj; Mathilde, c'est mon prénom. Original, hein ?


Dernière édition par Naira Almeida le Mar 14 Aoû - 21:17, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W.-D. "Dweezy" Sullivan

avatar

. :



ÂGE : 15/05/1989 donc 23 ans
QUARTIER HABITÉ : East Compton

CRÉDITS : © Izzy & Tumblr
AVATAR : Christopher BREEZY Brown ♥
BLAZE : Babydoll
VAGUES RIDÉES : 147


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 11:03

Saldana *__________*
Welcome & superbe choix de vava ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 11:05

Merci J'avoue que j'ai quand même pas mal hésité entre deux idées de personnages, donc Saldana et Chrishell Stubbs, mais finalement, j'ai préféré Saldana, so si elle est aimée, ça me contente encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli Saari

avatar

VAGUES RIDÉES : 289


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 11:15

hey bienvenue I love you
zoé j'la kiff trop dans avatar. (c'est le seul film que j'ai vu où elle joue dedans)
je vais te poser ta première question, tu réponds sous forme de rp ou simplement à la question. fin c'est comme tu veux. c'est pas forcément eli qui te pose la question, ça peut être n'importe qui, tu peux imaginer n'importe quoi.
bref.

Citation :
t'as pas 100 dolls à me passer grosse?


التقويم الفلكي
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsh Wallach

avatar

. :
Mā šāʾ Allāh

CRÉDITS : triton doré.
BLAZE : tagueule.
VAGUES RIDÉES : 555


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 11:15

zoe saldana
c'est un peu le fantasme sur jambes ça. sans parler des origines, que j'adore, et de son début d'histoire particulièrement réaliste et prenant (gang dissout par les autorités): j'ai déjà hâte d'en savoir plus sois la très, très bienvenue chez toi





(entre tes riens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 11:19

Merci beaucoup à tous les deux. C'est clair que Zoe est carrément parfaite de chez parfaite. Et Dun, ça fait plaisir que mon idée te plaise . Ça fait perpette que je rêve de faire un personnage de ce genre, alors bon. J'en ai enfin l'occasion. Sinon, je vais répondre à la question maintenant.
edit : première question terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsh Wallach

avatar

. :
Mā šāʾ Allāh

CRÉDITS : triton doré.
BLAZE : tagueule.
VAGUES RIDÉES : 555


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 12:33

Citation :
el chucho l'a bien fait, lui, alors pourquoi pas toi?! après la fin du gang, il est allé au salvador chez les maras, tu sais très bien qu'ils nous accueillent comme des frères et des soeurs, les maras, alors qu'est-ce que tu branles à te la jouer artiste en californie, puta? c'est terminé le gang pour toi? les peros, ça compte plus?



(entre tes riens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 13:12

C'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 13:13

Saldana + mon avatar.
Je m'incline !
Revenir en haut Aller en bas
Marsh Wallach

avatar

. :
Mā šāʾ Allāh

CRÉDITS : triton doré.
BLAZE : tagueule.
VAGUES RIDÉES : 555


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 13:32

j'adore définitivement ce personnage. quel caractère, on dirait la zoe de colombiana.

Citation :
vince a juré qu'il ferait tout pour t'avoir. y compris buter chaque mec qui s'approchera de toi un peu trop près. c'est pas que je me chie dessus, hein, mais tu le connais, tu sais qu'il le fera.



(entre tes riens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 13:52

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 13:55

bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 13:58

Merci beaucoup à tous. Colombiana, ce film. :<3:
Et Nicoteen, t'es trop bonne. Bref, je vais faire ma dernière question moi.
edit : dernière question finie, on voit le gentil côté de Naira comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 14:33

elle est divine. le petit 'ridículo.' avec l'accent latino m'a achevée.
validée avec grand plaisir, il nous faudra un rp, avec vayne ou dun. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Naira Almeida

avatar

. :
Just confusion, born out of frustration.

ÂGE : vingt-sept ans.
QUARTIER HABITÉ : dogtown, east venice.

CRÉDITS : sign- tumblr.
AVATAR : zoe saldana.
BLAZE : mathilde.
VAGUES RIDÉES : 63


MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Dim 1 Avr - 14:35

Merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   Lun 2 Avr - 10:00

j'adore tellement ton personnage ralalala. enfin bon, bienvenue en retard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i walk up in the world and cut the lights off - naira.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i walk up in the world and cut the lights off - naira.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CALIFORNIA LOVE :: 
I BET CALIFORNIA WISHING ON THESE STARS OF THE HEART
 :: on the road to los angeles :: nothing's gonna stop me now
-